Billet du mois d'avril 2014

JEAN 3 VERSET 16

"Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle."

Ce verset peut être considéré comme celui qui résume le mieux le message biblique.

Ce mois-ci, lors du week-end de Pâques, nous allons commémorer la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Jean 3 verset 16 nous rappelle que l’amour de Dieu a une portée universelle. Le don de son Fils provient de cet amour pour les êtres humains qu’il a créés et dont il ne souhaite pas la perdition. Pourtant, l’appropriation du don de Dieu passe par un choix volontaire et personnel, en mettant sa confiance en Jésus-Christ. C’est une étape incontournable pour accéder à la vie éternelle.

Selon la prière sacerdotale de Jésus, la vie éternelle est de connaître le Père, le seul Dieu, et celui que le Père a envoyé, Jésus-Christ (Jean 17.3). La vie éternelle n’est donc pas quelque chose qui soit seulement réservée pour l’avenir, après notre mort, mais elle commence dès que nous acceptons Jésus-Christ comme Sauveur. Elle consiste en une relation personnelle avec lui, une relation qui se vit au quotidien par la foi. Et même si notre connaissance de Dieu est partielle et notre amour pour lui imparfait, nous vivons dans l’espérance de le voir un jour, face à face, tel qu’il est, comme dit l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 13.12 :

"Aujourd’hui, nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors, nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais partiellement, mais alors, je connaîtrai comme j’ai été connu."

Pasteur André NEL